J’apprends

Voyeur Sex

J’apprendsJ’étais allée à une partie chez une copine. Je ne connaissais pas beaucoup de monde mais j’en connaissais quand même quelques-uns. Je m’ennuyais un peu et je buvais puis j’ai vu ma copine disparaître dans le couloir de l’appartement et je ne sais pas pourquoi je l’ai suivie. Elle est entrée dans sa chambre. Un type m’a bousculé et il est entré après elle. Il avait tiré sur la porte mais elle ne s’était pas vraiment fermée et elle baîllait et je pouvais entendre leurs cris. Il n’y avait aucun doute qu’ils baisaient. Je me suis mise à regarder. Mon amie était à quatre pattes sur le lit et lui derrière qui lui léchait l’entre cuisse.- Mets-la moi, chéri ! Il y a longtemps que tu ne l’as pas mise !Je n’avais pas besoin qu’on m’explique. Déjà que je type lui enfonçait le pouce dans l’anus. Quelques secondes plus tard, il a retiré son pantalon. Sa bite était déjà dressée. Il l’a enfoncé dans l’anus de mon amie.- Ah, chéri, qu’est-ce que j’aime ça, lui a-t-elle crié !Le type lui a demandé s’il fait ça avec un autre. türk porno Mon amie a protesté que non et il lui a encore dit qu’elle est une bonne pute.Ce qui me fascinait, c’était la bite qui entrait et sortait. Elle faisait bien vingt centimètres de long. Mon amie en profitait pour se masturber en se caressant le clitoris et elle a réclamé que son amant s’occupe de ses seins, ce qu’il n’a pas tardé à faire.- J’aime ça, a-t-il soudain lâché !- Que je t’encule ?- Que tu m’encules, lui a répondu mon amie !- Tu préfères ça ?- Oui, parce que je ne supporte pas la pilule, a-t-elle ajouté !- J’aime bien aussi quand tu te gouines, a ajouté son amant ! Il n’y a pas une fille qui te plairait ce soir ?- Oh, non !- Allez, la petite brune avec qui tu discutais tout à l’heure ?- Sonia ?Sonia, c’est moi.- Ah oui, a ajouté mon amie ! Ce que j’aime chez elle, c’est ses nichons !- Tu veux que j’aille la chercher ?Là, je me suis sauvée et je me suis réfugiée au milieu des autres invités mais le type m’a retrouvé. Il m’a dit que ma lezbiyen porno copine veut me voir puis il m’a prise par le bras et il m’a emmené dans la chambre.Mon amie était toujours là, à quatre pattes sur le lit et du sperme s’écoulait de son anus.- Lèche-là !C’était si impératif que je me suis exécuté et pendant que je léchais le sperme, le type me disait que ma copine est amoureuse de moi.- Elle veut même que je te baises aussi, a-t-il ajouté !J’étais si effrayée que quand il a enfoncé son pénis dans mon anus, je me suis laissée faire. Mon amie s’est glissée sous moi pour m’embrasser. Elle en a profité pour me caresser la poitrine.- C’est bien chérie, m’a-t-elle dit !En m’embrassant sur la bouche, elle savait bien qu’elle m’empêchait de crier. Alors, je me suis laissé aller et j’ai embrassé mon amie sur la bouche. J’ai écrasé mes seins sur ses seins et je voyais bien quand son ami me quittait c’était pour aller faire trempette dans son anus. A la fin, c’est dans le mien qu’il a fini liseli porno et mon amie m’a fait ma petite toilette avec sa langue.Nous avions fait le tour de la pendule et maintenant, quand je vais passer un week-end chez eux, je sais pour quoi c’est faire. J’en frémis tout le long du voyage. Quand j’arrive, on n’attend pas surtout que je me suis déjà donné plusieurs orgasmes. Je me souviens encore de la fois où je me masturbais dans le wagon vide. Je n’ai pas vu venir le contrôler et il m’a sans doute observé pendant un moment avant de me dépasser et de continuer pour sa mission. J’étais tellement excitée que j’avais me culotte sur les chevilles et j’avais aussi sorti mes deux seins du soutien-gorge. Quand il était repassé dans l’autre sens dix minutes plus tard, je m’étais rhabillée mais il m’a dit que je m’étais trompé pour les boutons et en effet, je les avais mal remis.Je lui ai demandé comment je peux le remercier de m’avoir prévenue. Vous devinez la suite. Il m’a baisée entre deux bans et je vous jure qu’avec le roulement sur les rails, c’était deux fois plus excitant. Il n’y avait eu que juste un truc qui m’avait énervé, c’est qu’il n’était pas pressé de terminer et qu’il faisait souvent des pauses, me laissant dans l’expectative avant de reprendre.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir